Points communs entre un perchiste et le doigt du cheval ?

Points communs entre un perchiste et le doigt du cheval ?


Crédit Vidéo : Equine Foot Studies by Dr. C.C. POLLITT on Vimeo

Et non, les barres ne sont pas le seul et unique point commun entre un perchiste et le doigt du cheval 🙂

Récemment, en me baladant sur un groupe FB pieds-nus, je suis tombé sur une discussion où il était question de la possibilité de flexion de la paroi dorsale lors de la mise en charge.

Ce phénomène connu depuis longtemps est d’une importance capitale car il permet de comprendre une partie méconnue du système d’amortissement/propulsion du pied du cheval.

Beaucoup de personnes connaissent ou du moins devinent le fonctionnement globale de l’arrière-pied (partie caudale) du cheval, mais peu de monde parlent de ce qui se passe au niveau l’avant-pied (partie frontale).

On désigne par flambage la courbure que peut prendre une barre rectiligne si elle est soumises de part et d’autre à des forces antagonistes suffisantes (enfin il me semble). Lors de la pleine charge c’est exactement ce qui se passe pour la paroi dorsale du sabot, mais les raisons mécaniques sont un peu plus complexe et explicite pas mal de chose observées en anatomie.

En dehors des forces exercées sur la couronne et le bord le plus distal de la paroi, c’est surtout l’attachement de la troisième phalange à la paroi (par son engrènement podophylle/keraphylle) qui tire celle-ci vers le bas lors de la descente du boulet et du paturon.

On comprend mieux désormais la raison anatomique de la forme et du modèle utilisé par la nature pour construire le Stratum Lamellatum.

Revenons en à notre perchiste 🙂 On peut donc voir plus simplement la Paroi et P3 comme un Arc Recurve ou une Perche, le couple emmagasine l’énergie lors de la charge et la renvoi lors de la propulsion de façon automatique.

La nature tend vers l’économie d’énergie, elle n’a donc aucune raison de créer des systèmes d’amortissements efficaces sans créer en contrepartie des systèmes de propulsion passifs, il suffit de lever les yeux du pied, pour voir ce qui se passe sur les membres 😀

 

Sources des dessins : Hoof Frame – OSU Veterinary Histology

Pour en savoir plus sur la paroi : UPDATE ON THE ANATOMY OF THE INNER HOOF WALL by Dr Chris Pollitt. BVSc, PhD.

Les commentaires sont clos.